> "Forever my love" - Zoolook
> 14 février 2011
> style minimal - tech house
> durée : 120 min
> fichiers MP3 (128kb/s) - 100 Mb





PLAYLIST :

> Gabriel Ananda, Cio d'or - "Lauschgoldengel" - Treibstoff rec 2006
> Trentemoller - "Sycamore feeling" (Gui Boratto remix) - News rec 2010
> Robert Babicz - "Dark flower" - Audiomatique rec 2008
> Dosem - "Silent Drop" - Sino rec 2009
> Gui Boratto - "Atol" - Harthouse rec 2006
> Booka Shade - "Mandarine Girl" - Get Physical music 2005
> Gui Boratto - "The Rivington" - Galaktika rec 2007
> Gui Boratto - "Telecaster" - Kompakt rec 2010
> Booka Shade - "In white rooms" - Get Physical music 2006
> Gui Boratto, Marc Romboy - "Eurasia Feat. Luciana Villanova" - Systematic rec 2007
> Booka Shade - "The Spectralist" - Get Physical music 2006
> Sian - "Spook" - Defrag rec 2007
> Adam Freeland - "Mancry" (Gui Boratto remix) - Marine Parade rec 2009
> Stephan Bodzin - "Treibsand" - Cocoon rec 2007
> Gui Boratto - "Take my Breath away" - Kompakt rec 2009
> Stephan Bodzin, Marc Romboy - "Callisto" - Systematic rec 2007
> Ryan Davis - "The Wolve" (Max Cooper remix) - Irm rec 2010
> Andrew Bayer - "Distractions - Movement 2" - Anjunadeep rec 2011-02-08


It was a journey :

Après un dernier mix techno minimaliste et immersif au coeur de l'hiver froid et ascéré, on se tourne vers des sons plus spacieux et nappés pour un long set de près de deux heures tech house et progressif. Si la playlist précédente rassemblait une large palette d'artistes, celle-ci se concentre sur deux ou trois têtes d'affiche qui ont marqué la techno de ces dernières années de leur empreinte electronique. Retour à une marque de fabrique récurrente du projet ZoolooK que de focaliser spécifiquement sur le travail d'un artiste et d'en rendre la mesure en valorisant plusieurs de ses oeuvres sur un même mixe.

Ici donc le travail de Gui Boratto qu'on a adoré découvrir en live l'été dernier durant l'Electrogarden à Lyon. Il nous déverse une techno hédoniste mélodieuse à l'instar du duo Booka Shade qui nous avait fait frémir lors de l'édition 2006 des nuits sonores, ou encore Robert Babicz dans un genre plus tech-house : des sonorités planantes bien balancées sur des basses pop et des guitares western égarées. Le sens de la mélodie minimaliste enveloppée d'une belle basse bien profonde, c'est aussi le duo Stephan Bodzin et Marc Romboy qui en a fait son style de prédilection reconnu et apprécié de tous, dans un registre toutefois plus sourd et mélancolique.

Bref, tout ce petit monde, qui par ailleurs se connaît très bien pour partager chacun à leur tour des projets communs ou des remixes, toute cette bande de trublions technoïdes est compilé ici, pour notre plus grand bonheur, heureux et soulagé d'avoir enfin trouvé de quoi mettre en valeur les 3 titres phares de Booka Shade, sur lesquelles on a tant dancé, les bras au ciel, la tête dans les étoiles, accompagné de notre "mandarine Girl" adorée. Vous aurez compris : un mix en forme d'hommage à ces heures magnifiques.


Un set donc qui commence comme une ballade nocturne baignée de lumière avec Gabriel Ananda, les xylophones de Gui Boratto sur la voix de Marie Fisker invitant à la flânerie décontractée sur les bords de Seine. On entame quelques pas de dance 'Pont Alexandre 3' sur les rythmes syncopés de Robert Babicz pour ensuite parcourir la ville, la tête à la fenêtre de la voiture, cheveux dans le vent, ennivré de ses nappes de synthé. On goûte à ces heures magnifiques d'union sacré sur les claviers d'orgue de Dosem, prodigieux voyage qui perdure sur la mélodie envoutante du morceau "Atol"... Un remember hédoniste de Booka Shade 'Elysée Montmartre' quand on a fait la rencontre improbable de cette "Mandarine Girl". Souvenir d'une romance initiée place de Clichy "The Rivington", qui s'est poursuivi dans le quartier Montparnasse "Telecaster". Cette soirée en carton "In white Rooms". Puis une première cohabitation euphorique, dance erotique sublime sur la plage "Eurasia". Ces voyages noctambules "The Spectralist" sur les grandes voies filant avec ma bat-mobile "Spook" entre mon appart et le sien. Je criais ma fureur de vivre en 2009 sur "Mancry" alors qu'on s'installait ensemble. Puis j'ai ressenti à nouveau ces sables mouvants "Treibsand" à l'intérieur de moi. "Take my breath away" Epoustoufle-moi, ma techno girl ! ma déesse adorée telle "Callisto" ! Malgré ce déchirement dans la nuit, nous avons traversé l'épreuve de la maladie avec détermination et ténacité "The Wolve". Et nous avons alors connu la délivrance, la félécité, et nous avons gouter à l'infini, unis par un amour indefectible "Distractions". Forever my love !!


CHRONIQUE :

Forever my love (à venir)


Prolongement :

- Gui Boratto, Take my breath away, 2009
- Stephan Bodzin et Marc Romboy, Luna, 4 mars 2011
- Booka Shade, More, 2010
- Robert Babicz, Immortal changes, 2010
- Trentemoller, Into The Great Wide Yonder, 2010
- Gabriel Ananda, Bambubeats, 2007

- Luc Ferry, La révolution de l'amour, 2010



So enjoy and make your trip...

Tag(s) : #Rave on : Zoolook's mix

Partager cet article

Repost 0