Jerrydowns collection Musique : "Aurore" Dj-set ZoolooK
Like : farniente...
Dislike : rien !
Méditation : "L'ordre ne crée pas la vie" Antoine de Saint-Exupery
Nous nous immergeons pleinement dans l'été... S'il est pour certains l'occasion d'aventures annoncées et déployées en périple et autres expéditions, il est pour moi paradoxalement voyage solitaire vers des horizons nouveaux, passeur de temps, retour de traversée, en transit, saison calme et légère, l'aventure devenant exploration intérieure. La mise à jour de mon site par cette nouvelle extension blog, sorte de journal intime, carnet de bord contemporain, voudrait trop rapidement faire peau neuve, en rangeant, classant, organisant, archivant. C'est oublier que "l'ordre ne crée pas la vie"...

Ces quelques pages livrant à l'évanescence les jours passés, nous nous posons un instant sur ces lignes écrites dans l'intimité de sa personne. L'été, moment propice pour relire un peu dans le silence du matin, ce carnet où s'est écrit au fil des jours une histoire, celle de notre vie indicible. Il est bien difficile d'y voir un ordre posé. Tous ces mots nous étonnent encore et nous laissent parfois déconcerté devant une vie si tumultueuse de richesse. Nous avions quelque peu oublié la fraîcheur d'instants suspendus, le bien-être de moments de paix, la profondeur d'instants décisifs où l'Esprit se révèle au coeur, la découverte d'un jardin secret aux recoins toujours insolites. Nous avions cependant fui nos tempêtes intérieures, nos tremblements du corps, nos colères violentes, nous avions mis en sourdine nos terribles tensions. Nous nous étions perdu parfois dans une vie fantômatique, par lassitude, par aveuglement, nous laissant mené par le quotidien suffisant et rassurant. Une vie sans nous, renonçant à notre fidélité à nous-même, la persévérance emportée dans la routine...

On s'inquiète alors avec effroi devant un tel parcours chaotique. Mais très vite le coeur se souvient. Il se remémore cet essentiel. Il sait qu'une vie où se mêlent inextriquablement joies manisfestes et blessures secrètes dessine un visage unique offert à tous les regards. Car il sait, lui, combien la vie est affaire de regard, "l'essentiel est invisible aux yeux"... C'est à l'homme de découvrir au creux de la nuit la trace des réalités invisibles laissée par le ciel étoilé. Dans le silence du coeur, nous ressentons alors l'unité de nos existences dispersées, l'harmonie de nos vies diversifiées, la part d'éternité enclose, Présence mystérieuse...

L'été devient temps de contemplation. Regard porté sur notre monde, création perpétuelle, admiration des oeuvres humaines, Il ne tient plus qu'à nous de faire de ce carnet de route, un livre de prière...
Tag(s) : #pensées...

Partager cet article

Repost 0