Musique : newyears mix (b-side), mix minimal of Dj Low
Like : cuisiner à midi... (!?!)
Dislike : En poste, surveillance fatiguée
Méditation : "Etre ici, c'est merveilleux." R.M. Rilke

Il est des mondes intouchables comme il existe des univers insaisissables.
Un sourire fugitif sur le visage, surgi du coeur de petit enfant.
Je portais déjà en moi une inexplicable tristesse au regard tendre.
Le monde de l'invisible était déjà présent au plus profond de moi.
J'avais déjà soif d'une réalité spirituelle qui sera rendue présente dans le mystère de l'art.
Etrange sensation...
cette photo vient mettre en image un souvenir qui m'est constitutif.
A la fois lointain et proche, visible et invisible, réel et onirique... mélodie primordiale...




Si la condition existentielle interdit à l'homme de vivre au rythme proprement terrifiant du Beau, les multitudes célestes connaissent-elles la saveur des choses simples, le goût des fruits de la terre, le regard des créatures, les visage de l'humain ?
Telle est donc la fonction du poète : dire les choses et non pas simplement les énumérer, les rendre présentes par la parole, en exprimer la poésie mais sans chercher les vains ornements qui flattent les sens et cachent l'essentiel. La poésie révèle le pouvoir merveilleux du langage qui délivre l'homme de sa solitude en le faisant entrer dans un monde de relations d'une richesse insoupçonnée.
Par la parole du poète, l'homme prend en effet conscience de son errance et de sa condition existentielle mais, en même temps, de la richesse de sa vie intérieure et des infinies possibilités d'expression qui lui sont offertes, ou plutôt, qu'il lui faut, dans une sorte de nécessité intérieure, d'un besoin impérieux de son être, réaliser dans les choses de l'art.
Par la souffrance et l'amour, l'homme rompt l'étroitesse de son ego. A la solitude, se substitue la participation à une vie de plus en plus large, avec ses formes multiples et ses rythmes variés. Et malgré l'incertitude de son existence qu'il doit accepter, l'homme se sent chez lui sur cette terre. Car des paroles du poète, l'homme naît véritablement au monde. Il découvre la vraie ligne de force de sa pensée qui, surgissant du coeur, s'élance vers "l'ouvert". Ephata..


*
* *


Rendre à l'invisible les choses et les êtres qui nous entourent, c'est leur ouvrir notre espace intérieur, notre coeur.

Tag(s) : #pensées...

Partager cet article

Repost 0