Film : memento
Like : mode privilège...
Dislike : courbature de la mort...
Méditation : magic square of the sun

Il faut que je crois qu'il y a un monde en dehors de mon esprit.
Il faut que je crois que mes actes ont encore un sens même si je les oublie.
Je dois croire que lorsque je ferme les yeux le monde est toujours là.
On a tous besoin de souvenir pour savoir qui on est.

Leornard (Guy Pearce) in Memento.

*
* *


Je finis de regarder ce film et là dans la pièce tous ces détails qui indiquent qu'une personne vit ici me sautent aux yeux. Certains sont plus ou moins ancien et remontent à loin dans le temps. Impression de vertige avec ce retour mémoriel. Comme je pense plus vite que mon ombre, que j'ai tant d'idées si peu de mémoire, "la dernière pensée est tué par anticipation de la prochaine", ma table de PC contrôle est submergé de tas de papiers, de feuilles, de billets, de post-it, de tickets... Tiens là, apparement un début de playlist avec dans la marge un numéro de téléphone inconnu... ah, ici des références de livres, morceaux de musique... un organigramme pour mes séances d'entraînement... A côté du bureau, en équilibre instable sur un range classeur, une pile de bouquins dont je m'inspire (et dont je ne vous citerai pas les titres, sinon vous auriez peur...).
Au pied de la table, des "33 tours", mes dernières acquisitions. En fait, des vinyles, il y en a partout dans le salon qui traîne : contre le radiateur un tas relique d'un mix techno entre pôtes, sur et sous la table basse des albums que j'écoute de temps à autre, dans ma bibliothèque de vieilles références que j'aime bien manipuler. Dans les bacs sous la table de mixage, c'est un vrai bazar au fil des mixs improvisés. des pochettes semblent éventrées... des vinyles sont posés sur les platines dont l'une a la cellule encore sur le disque. allez, hop :"on" et "star". L'ampli était encore allumé... un son minimal agréable s'échappe des deux grosses colonnes d'enceintes : "midnight traveller" remixed by Alexander Kowalski...
Bon, on continue le tour. La pile de CDs ambient derrière moi, des pochettes ouvertes, prémice d'un prochain mix... Le paquet de photos que je dois trier traîne encore par terre (génial pour les préserver de la poussière...). Sur le canapé, un cadre démonté attend toujours que j'en inserre les photos... Oula, le bordel sur la table salon. Un cadavre de bouteille de vodka qui rappelle qu'on est en final !! les restes d'un récent repas au milieu de mes bouquins forcément pleins de tâche, quelques revues, mes brouillons de séances d'entraînement pour la rentrée (eh oui, ça se prépare déjà...) entre deux bougies et des bâtons d'encens... Sur la chaise, un t-shirt étendu et un jean en train de tomber... Voilà pourquoi je suis à la bourre le matin, c'est chasse aux fringues vu que je me déssape un peu au salon, un peu à la cuisine (!?!), la salle de bain et je finis quand même dans la chambre, en fait partout dans l'appart. Bon, classique, le tas de papiers administratifs qui attendent d'être traité. Ca me rappelle que j'ai eu un message sur le répondeur de la part de la préfecture qui attend toujours depuis 6 mois que je vienne récupérer ma carte professionnelle...
Bon, maman si tu me lis, demain, promis juré, je descends les poubelles et je fais une lessive, puis les papiers, puis... Arrf, j'aime bien buttiner quand même, divaguer d'une idée à une autre en pure incohérence, les activités n'en sont que plus délirantes. Une vie ludique, déjantée, totalement jubilatoire. Tiens, c'était bien d'ailleurs le rodéo hier soir. dedicace à ma cousine jumelle, Carpe diem.

Tag(s) : #pensées...

Partager cet article

Repost 0