Musique : Oxycanta, by Mahiane, Ultimae rec
Like :
week-end provençale...
Dislike : ma grand-mère esseulée.
Méditation : Une branche d'aubépine a fleuri.

Long week-end ensoleillé aux odeurs d'aubépine (Crataegus oxyacantha) dont les feuilles et les baies sont réputées pour leur propriété curative du coeur. Au petit matin du samedi, voyage vers le sud sur les mélodies suspendues d'Oxycanta. Quelques mots m'accompagnent : 'Il ne faiblira ni ne cédera jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre, et les îles attendent son enseignement'. J'arrive dans le pays occitan à l'heure la plus haute du jour sous les murs blancs éboulissants, trampoline hotel. Accueil chaleureux de la famille dans ce loft coloré. Puis transit vers le petit travers et souffle le vent chaud sur mon visage par la fênetre de la voiture, le long de la route en bord de mer. Bande de sable blond à l'infini ouvre sur l'immensité bleue, Galaxies. Premier bain solaire à défaut de se tremper dans une eau encore un peu froide. Me revient en tête Exposition. Univers de faïence, Floating retention. Les corps étourdis et fatigués s'en retourne dans le soir pour se poser dans le sofa abreuvés de liqueurs et d'essences, aerolith. Echanges d'anecdotes devant le derby français, mes yeux s'enclosent de bonheur présent.
Réveil souple d'un dimanche matin pour m'isoler dans la cuisine et prendre ce temps intime d'éclore intérieurement. Je pense à tant de fééries, Moist. Pas chaloupés, mains jointes. On se donne rendez-vous pour un petit-déjeuner communautaire. Plaisir des papilles au milieu de sourires dans l'azur. Je pense encore la vie devrait être cette fête perpétuelle, ce mélange des personnes, ces temps alternés d'envolé étourdissante et d'ébahissement ravi. Comme toujours, l'homme à distance regarde. Contemplation de visages colorés, expressifs, fougueux, radieux, étonnés, coquins, complices, palpitant. Comment deux êtres qui s'aiment, peuvent-ils en quelques mots se chamailler ? Quel est ce triste et déroutant enchaînement de situations qui conduit à la querelle, à l'incompréhension ? Il est si compliqué d'être constamment en phase, en harmonie, en communion. Bien souvent nous sommes dans des états d'esprit si résolument différents, enclôt dans ces secrets personnels qui nous rendent étrange à l'autre. Alors surgit un regard intercalé, un geste décalé, un mot déplacé, une incompréhension entre deux mondes. Si nous pouvions avoir conscience de cela à chaque rencontre de deux êtres à toute heure de la journée, alors ce qui nous rattache l'un à l'autre grandirait d'un nouvel univers. Mots partagés sur le balcon avec ma cousine, allongé dans un transat, à l'ombre des branches, magic tree. Ballade dans la grande ville provençale, agoria cosmopolite, vitrine luisante. Un café offert place du marché aux fleurs. listen to the flowers grow...

Tag(s) : #pensées...

Partager cet article

Repost 0