Musique : Hol Bauman - Human
Like : victoire en N3 contre le Racing Club de France...
Dislike : scolaire en eau froide...
Méditation : pensée pour soi-même. Marc Aurèle


Dans l'optique d'une vie plus lucide, plus libre [voir précédemment], si écrire peut prendre encore un sens ici, ce serait de relever la confusion de certaines de nos idées, encore plus les attitudes et les comportements qui les sous-tendent, afin de nous mettre en prise avec nos incohérences.

L'écriture doit ainsi nous permettre d'opérer un travail de clarification du monde, seule condition pour que celui-ci nous reste intelligible et surtout que la confusion ne devienne la cause de visions simplistes et réductrices, par conséquent orientées, voir même intéressées, telles qu'en apportent de manière récurrente toutes les théories, tous les dogmatismes, encore plus toutes les idéologies.

Cela exige donc de notre part, de nous mettre en consonnance avec ce monde, si nous voulons en être et y participer pleinement. Ce qui demande paradoxalement de remettre en cause nos impressions premières et que nous révisions un certain nombre de nos certitudes, autant dire que nous procédions en quelque sorte à un examen de conscience en forme de relecture de vie. Une telle ambition requiert de notre part que nous nous confrontions sans compromis à tout ce qui nous constitue en profondeur. Voici donc la tâche à laquelle nous devons impérativement faire face.

Ce que nous devons changer et faire évoluer, c'est, avant tout et par-dessus tout même, le regard que nous portons sur les choses. Il est nécessaire de les considérer sous d'autres éclairages, mutiplier les prises de vue sous diverses perspectives, afin de percevoir leurs clartés autant que leurs ombres. Et enfin, à partir de leurs représentations, en creux comme en plein, découvrir d'autres formes d'organisation, de compréhension et d'intélligibilité du monde, révélant au passage des complexités inédites, mais aussi des potentialités et des possibilités nouvelles, dont rien auparavant ne nous laissait présager l'existence. Ce qu'il nous faut alors, c'est redessiner les traits de ce monde nouveau, les voies nécessaires qu'il nous impose aussi bien que les chemins nouveaux qu'il nous offre. C'est seulement à partir de ce travail de clarification du monde, par modification de notre regard porté sur les choses, que nous pourrons y retrouver une juste place.

Malgré tout, et c'est là d'ailleurs toute l'âpreté de la tâche, il nous faudra encore endurer la persistance en nous de contradictions, et surtout, tout en s'appliquant à les déceler, accepter ces petits parasitages au quotidien que nous connaissons si bien puisque nous vivons en leur sein : nos incohérences !



à suivre...
Tag(s) : #réflexions

Partager cet article

Repost 0