Musique : Perfect dream - Steve Roach
Like :
Les calendriers de l'avent accrochés à nos vestiaires...
Dislike : Me faire allumer avec une balle par Brice de Nice...
Méditation : Le testament, Rainer Maria Rilke

Ces jours-ci, l'esprit se sent plus apaisé. Moins fatigué de cette fatigue diffuse. Celle d'un homme en proie parfois aux insomnies, réveillé dans la nuit par ces songes trop présents jusqu'à le tarauder dans la journée de leurs réminiscences. Trop de rêves, d'imaginaires dans lesquels se laisse saisir une réalité elle-même épuisée. En apparence seulement. Car elle est là bien vivante qui abasourdi l'être de ses évènements fracassants. L'homme en est profondement affecté qui ressent toute chose en lui. Impuissant à réagir. A-t-il seulement agit avant de réagir ? Peut-être que le noeud du problème est là qu'il faut savoir se retirer pour mieux éclore. Contempler pour mieux agir. Se recueillir pour mieux accueillir. Ce texte m'a permis quelque peu d'accoucher de mes pensées tumultueuses qui accaparent l'esprit au risque de l'épuiser. L'idée est encore passablement brouille et incomplète. Qu'importe si le coeur s'en trouve libéré, comme si l'homme soudain s'épanouissait au-dehors. L'être s'accorde à nouveau à l'instant. Primordiale incandescence.
Ma radio-blog m'accompagne : "perfect dream" couleurs de ce rêve... "Overland" couleur de cette réalité saturée... Massive Attack, couleur de cette intimité du soir... Between interval, couleur de mon entr'eux deux...

Tag(s) : #pensées...

Partager cet article

Repost 0